ECOLE DE CROISIERE
OUVERT TOUTE L'ANNEE

OSEZ L'AVENTURE

TOUTE LA MEDITERRANNEE

AU DEPART D'AJACCIO

CROISIERE COTIERE

CORSE - LAVEZZI - ELBE - GIROLATA

Formations qualifiantes FFV - CQP

PREV
NEXT

LE CERTIFICAT DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D’AIDE MONITEUR VOILE (CQP-IV)

Anime et initie à la pratique de la voile sous la responsabilité d’un brevet d’état, ou d’un brevet professionnel.

A.

Pré-requis et conditions d’accès :

  • Avoir 16 ans
  • Etre licencié à la FFVoile
  • Les 4 Unités de Compétences Techniques
  • UCT 1: niveau 5 FFVoile croisière
  • UCT 2: permis bateau (uniquement pour CQP-IV)
  • UCT 3: attestation de formation à la conduite à tenir face à un accidenté nautique ou AFPS ou PSC1
  • UCT 4: attestation de natation 100 m avec passage sous un obstacle en surface de 1 m de long
B.

La formation pédagogique :

Formation personnalisée en alternance:

Durée 160 heures minimum dont 80 h avec public ou auto-encadrement alternance de temps de formations théoriques et de mises en situations pratiques d'encadrement (public, support ou auto-encadrement) valida-tion progressive de l'ensemble des 6 Unités de Compétences Capitalisables

Les 6 Unités de Compétences Capitalisables :
Formation et certification du CQP-IV Croisière
  • A- DEFINITION
    Sécurité : UCC 1-2
    UCC1 SECURISER LE CONTEXTE DE LA PRATIQUE (16H)

    a) Appliquer le dispositif de surveillance et d’intervention de la structure Appliquer les procédures d’organisation du plan d’eau, les procédures adaptées de communication. Vérifier le matériel de sécurité utilisé pour la séance à venir.
    b) Réagir et/ou intervenir de façon adaptée en cas d’incident ou d’accident Prioriser les actions à réaliser. Eviter le sur accident, réduire les délais d’intervention des secours, en cohérence avec les spécificités du support encadré et du dispositif de sécurité de la structure.
    c) Prendre en compte la situation du jour pour adapter son matériel et sa zone de pratique ou bâtir son plan de navigation Prendre connaissance des informations météo recueillies dans la structure. Evaluer la difficulté posée par les conditions du jour (hauteur d’eau ; courant, vent, état de la mer…). Prévoir l’organisation du départ, de la navigation et du retour à terre par rapport à ces conditions; respecter les consignes du Responsable Technique Qualifié en la matière.
    d) Maîtriser les manœuvres et interventions pour préserver les pratiquants et le matériel Organiser la manutention du matériel, sa préparation et son aménagement en cours de séance. Utiliser correctement le moteur pour remorquer, aborder les supports, récupérer un pratiquant. Se décentrer de la conduite au moteur.

    UCC2 FAVORISER LE DEVELOPPEMENT D'ATTITUDES PREVENTIVES CHEZ LES PRATIQUANTS (16H)

    a) Sensibiliser les pratiquants aux risques spécifiques de la navigation à venir(environnement, matériel, humain) Justifier le choix d’une zone de navigation et en présenter les difficultés. Expliquer les précautions d’utilisation spécifiques au support utilisé. Informer sur les risques traumatiques liés à la pratique en plein air.
    b) Inciter les pratiquants à adopter des conduites collectives évitant d’aggraver une situation difficile vécue par le groupe Définir des procédures de communication à distance entre pratiquants. Evaluer le temps et la distance séparant des autres pratiquants. Identifier un pratiquant en difficulté.
    c) Responsabiliser les pratiquants dans la préparation de leur matériel et de leur équipement personnel de navigation et de protection Vérifier l’adaptation du matériel fourni (support et tenue de navigation), l’ajuster, le régler ou l’adapter avant et en cours de navigation. Sensibiliser à l’importance de son propre équipement.
    d) Mettre en place des situations permettant aux pratiquants d’expérimenter des comportements adaptés aux situations inhabituelles de navigation Expérimenter des zones d’abri et de regroupement, des procédures d’attente et d’intervention de sécurité entre pratiquants.

    Animation : UCC 3-4
    UCC 3 : PERMETTRE UN TEMPS DE PRATIQUE MAXIMAL: (24H)

    a) Réduire le temps de mise en œuvre des différents moments de la séance Préparer le mouillage, les regroupements… Se créer des outils et des routines d’organisation technique et matérielle. Limiter l’organisation et les mises en place au nécessaire et suffisant. Faire des briefings courts, limités aux ambitions majeures pour la séance et les pratiquants considérés. Vérifier le matériel en amont de la séance…
    b) Faire de chaque temps de la séance une occasion d’activité pour le pratiquant Organiser les transitions pour ne pas stopper l’activité des pratiquants (routines d’auto organisation des pratiquants lors des phases de préparation à terre et d’attente sur l’eau). Solliciter les pratiquants pour les rendre actifs sur les différentes phases de la séance…
    c) Adapter et rythmer les situations en fonction des possibilités du public Respecter les caractéristiques des publics (tranche d’âge en particulier) et l’alternance travail-récupération (ex : placer judicieusement les moments de bilan individuel et collectif en cours de séance)…
    d) Favoriser l’auto organisation des pratiquants Proposer des outils d’auto organisation type check- liste. Promouvoir l’entraide, confier des responsabilités.

    UCC 4 : ENTRETENIR L’ENGAGEMENT DES PRATIQUANTS : (24H)

    a) Repérer et prendre en compte les attentes des pratiquants pour définir et faire évoluer un projet de navigation Construire et actualiser le projet de navigation avec les pratiquants. Se positionner pour mettre à jour, orienter, susciter le projet (valoriser l’action des pratiquants, leur témoigner de l’intérêt). Evaluer en continu le degré d’implication du public.
    b) Construire et adapter les situations d’animation pour chaque famille de projets Faire des choix et exploiter le matériel, les conditions, les caractéristiques du site pour garantir la poursuite du projet. Prendre en compte les objectifs et l’éventuelle commande de la structure.
    c) Faire de la situation de navigation une occasion d’apprentissage Régler les supports pour faciliter le pilotage. Organiser la situation d’animation pour qu’elle fasse appel aux acquis des pratiquants et qu’elle leur propose des obstacles spécifiques au niveau visé.
    d) Entretenir la convivialité et l’échange Adapter son discours et son attitude au public encadré ; se montrer concerné par le ressenti des pratiquants ; répartir son attention, son écoute et ses interventions équitablement entre les pratiquants ; favoriser l’échange entre les pratiquants.

    Enseignement : UCC 5-6
    UCC 5 : INTERVENIR POUR ACCELERER LES PROGRES DES PRATIQUANTS: (40H dont 20H avec public)

    a) S’organiser pour comprendre l’activité du pratiquant Observer : s’extraire de la mise en place, se dégager du temps, être en position d’observer et se placer pour voir. Instaurer le dialogue. Utiliser la carte progression pour caractériser ce que fait ou ne fait pas le pratiquant.
    b) Interpréter les conduites Interpréter les conduites en fonction de sa propre expérience, de ses connaissances des fondamentaux de l’activité, d’un répertoire d’images de référence, mais aussi de ce qu’en dit le pratiquant.
    c) Orienter l’activité du pratiquant Lui donner des repères, des critères de réussite, des consignes d’action. Lui faire une démonstration de ce que l’on attend de lui.
    d) Aménager la tâche proposée Simplifier ou complexifier la situation. Aménager le matériel et les commandes du support. Individualiser les consignes. Proposer un exercice.

    UCC 6 : EVALUER LE NIVEAU D’AUTONOMIE DES PRATIQUANTS : (40H dont 20H avec public )

    a) Créer les conditions de l’évaluation et favoriser l’autoévaluation des pratiquants Organiser l’évaluation en continu et éventuellement des situations spécifiques d’évaluation. Donner au pratiquant des occasions de s’auto évaluer. Diversifier les modes et les moments de questionnement et d’analyse.
    b) Situer les pratiquants dans leur progression sur les fondamentaux (technique, sécurité, sens marin-environnement) Utiliser la carte progression et identifier les opportunités pour évaluer les différentes étapes des trois domaines.
    c) Evaluer le niveau d’autonomie des pratiquants Confronter les pratiquants à des situations correspondant aux prérogatives validées par le niveau (élargissement du périmètre de navigation, supervision plus ou moins importante du moniteur ; capacité à évaluer ses limites)
    d) Orienter le pratiquant vers les produits et activités du club (école, loisir sportif et compétitif…) Inscrire son action dans le cadre du projet de la structure; promouvoir les produits et activités fédéraux ; faire le lien entre le niveau et les aspirations du pratiquant pour le conseiller dans ses choix d’activité après le stage ou la leçon. Inciter les pratiquants à rejoindre une pratique de compétition.

    B- MODALITES DE VALIDATION

    La validation des items n'est pas chronologique, les unités de compétences ne sont acquises que lorsque tous les items sont validés . Les évaluations comportent des épreuves écrites et pratiques.
    Trois types d'évaluations pratiques.
    type 1: épreuve pratique en situation d'urgence simulé.
    type 2: 3 séquences d'évaluations avec public d'usagers d'école de voile.
    type 3: épreuve de pratique pédagogique en auto encadrement.
    Les items b et d de l'UCC1 font l'objet d'une évaluation de type 1.
    Les items a et c de l'UCC1 font l'objet d'une évaluation de type 3.
    Les items de l'UCC2 font l'objet d'une évaluation de type 3.
    Les items de l'UCC 3, 4 et 5 font l'objet d'une évaluation de type 3.
    Les items de l'UCC 6 font l'objet d'une évaluation de type 2.

C.

Conditions d'obtention du diplôme :

  • Être âgé de 18 ans
  • Être licencié à la FFVoile
  • Avoir validé les 4 Unités de Compétences Techniques
  • Avoir validé les 6 Unités de Compétences Capitalisables

L’UNITÉ DE COMPÉTENCE COMPLÉMENTAIRE (UCC) CHEF DE BORD HAUTURIER



Encadrer au large en navigation de plaisance, dans des conditions définies par la catégorie A de conception et jusqu'à 200 miles d'un abri.

A.

Compétences à acquérir :

Technique :
Coordination
  • Assurer les différentes manœuvres en équipage réduit sur un bateau d'une longueur égale ou supérieure à 10 mètres et inférieure à 24 mètres.
Navigation
  • Choisir les techniques de navigation adaptées à la navigation au large (estime, point astro, GPS).
  • Planifier une traversée d'une durée égale ou supérieure à 24 h.
Réaction/Adaptation
  • Exploiter les différentes formations météo pour anticiper son choix de route.
Sécurité :
  • Connaître les types de remorquage adaptés aux conditions de mers difficiles.
  • Mettre au point un bateau et effectuer la maintenance en mer.
  • Récupérer en équipage réduit un équipier tombé à la mer sur un bateau d'une longueur égale ou supérieure à 10 mètres et inférieure à 24 mètres.
  • Organiser l'évacuation de l'épave et la survie dans le radeau.
  • Connaître les principaux traumatismes humains et les éléments de survie en mer.
  • Connaître la navigation par gros temps et sa préparation.
  • Maîtriser une procédure de communication à distance (radiotéléphonie ou code international de signaux par pavillonnerie).
Sens marin et environnement :
  • Gérer les conflits d'équipage et les situations associées.
  • Organiser et rythmer la vie à bord (quarts).
  • Gérer les déchets du bord.
  • Connaître les espèces naturelles les plus courantes rencontrées au large.
B.

Pré-requis et durée de formation :

Etre licencié à la FFVoile
Avoir obtenu le CQP-IV croisière ou le MF croisière.
80 heures minimum dont 60 heures au moins avec des publics.

TOP